aSmartWorld : sauver le monde, smartphone par smartphone

Auteur: Mariel Engels / Date: 17 mars 2020


Geoffroy Van Humbeeck, fondateur de aSmartWorld, membre du Cercle, nous explique comment la revalorisation de smartphones permet d’aider les entreprises à diminuer leur empreinte carbone, réduire la pollution des sols et atteindre leurs objectifs en matière de RSE. Découvrez leur solution pour les entreprises et leur contribution au développement durable et à l’économie circulaire.


Quel est le point de départ de votre projet ?

Diplômé en sciences économiques à l’ULB et fort d’une expérience professionnelle d’une décennie à l’étranger, notamment en République Démocratique du Congo dans le Katanga, je souhaitais mettre mes compétences acquises au service d’une activité positive pour la société et l’environnement. Partant du constat que le secteur des smartphones reconditionnés est peu transparent, l’idée de lancer aSmartWorld m’est apparue comme une évidence. Il s’agit, en outre, d’un secteur récent et en plein essor (140 millions de smartphones reconditionnés vendus dans le monde en 2017, avec une croissance annuelle de 13%1). Avec aSmartWorld, nous voulons changer le marché actuel pour le rendre durable, transparent et responsable. aSmartWorld s’adresse tant aux particuliers qu’aux entreprises qui disposent d’une flotte importante de smartphones dont ils n’auraient plus l’usage.

Pouvez-vous expliquer les problématiques actuelles rencontrées dans ce secteur ?

Seul 15% des smartphones usagés sont collectés et réintroduits dans des chaînes de valeur. Force est de constater que les moyens actuels mis en place pour récupérer et recycler ces produits sont peu efficaces. Certaines filières ne sont pas toujours transparentes, beaucoup de ces appareils électroniques étant exportés de manière illégale en Afrique ou dans d’autres pays en voie de développement2, y impliquant un risque de pollution des sols avec les métaux lourds contenus dans ces appareils. Nous avons également observé que la majeure partie des smartphones reconditionnés vendus en Europe provenaient des États-Unis ou d’Asie, sans traçabilité. Ce sont ces facteurs qui m’ont amené à penser qu’il fallait creuser ce domaine afin d’apporter une véritable solution, la structurer et la perfectionner.

Comment aSmartWorld parvient à transformer le secteur du smartphone reconditionné pour le rendre réellement plus durable ?

Nous collectons, reconditionnons et remettons en circulation les appareils localement, stimulant de facto l’économie belge. La remise en circulation des smartphones reconditionnés s’effectue au sein de l’Union Européenne et chaque appareil est garanti un an. En intégrant la chaîne de valeur localement (collecte, reconditionnement et revente), nous optimisons le processus de reconditionnement et limitons le transport, menant à une baisse des émissions de CO2. Notre démarche s’inscrit dans le modèle de l’économie circulaire qui revalorise et remet en circulation des appareils qui, sans cela, seraient recyclés. Prolonger la vie d’un smartphone participe à empêcher la fabrication d’un nouveau. C’est d’autant plus pertinent quand nous savons que la production d’un nouvel appareil génère à elle seule l’équivalent de 49kg de CO2 et que les matières premières servant à leur création sont extraites dans des conditions de travail souvent contraires aux droits de l’homme.

Quels sont les avantages que vous apportez aux entreprises ?

Nous aidons les entreprises à diminuer leur impact environnemental. Notre approche se veut la plus simple possible et sans coût pour nos partenaires. Outre l’opportunité pour les entreprises de mettre en place une initiative RSE concrète, innovante et impactante, notre solution leur permet de communiquer sur le fait qu’elles contribuent à atteindre les objectifs de développement durable établis par les Nations-Unies et qu’elles font des actions tangibles pour réduire leurs émissions de CO2. D’après une étude réalisée par CLIMACT(2019)3, utiliser notre filière permettrait, pour 100 appareils, de limiter les émissions de CO2 à hauteur de 3 tonnes. Ce qui correspond à 10.800 km parcourus en voiture, à 1 voyage aller-retour à New-York, ou encore à la consommation énergétique journalière de 900 belges. 

Les éléments de communication sont fournis aux entreprises afin qu’elles puissent en retirer les avantages en termes d’image, sans effort. Nous fournissons également un certificat de reconditionnement avec une quantification de l’impact environnemental positif issu de notre collaboration et un rapport de traçabilité pour chaque appareil, permettant à l’entreprise d’avoir la certitude que les appareils ont été remis en circulation au sein de l’Union Européenne.

Services

  • Collecte de smartphones
  • Revalorisation & reconditionnement des smartphones
  • Remise en vente au sein de l’Union Européenne
  • Garantie d’un an
  • Certificat de reconditionnement & rapport de traçabilité
  • Local

Avantages

  • Réduction des émissions de CO2 & pollution des sols
  • Contribution aux objectifs de développement durable de l’ONU
  • Initiative RSE concrète & innovante
  • Valeur ajoutée en terme d’image & de communication de l’entreprise

Où ?

  • Déplacements sur le lieu de travail pour les entreprises
  • Site internet pour les particuliers

Contactez-le de la part du Cercle : contact@asmartworld.be 📌

En savoir plus 

Article rédigé par : Mariel Engels

Correction et relecture : Sébastien Lewy 

1. Identifying the impact of the circular economy on the Fast-Moving Consumer Goods Industry.
Opportunities and challenges for businesses, workers and consumers – Mobile phones as an example, Vasileios Rizos, Centre for European Policy Studies (CEPS), 2019.

2. Le sulfureux parcours du téléphone portable, des mines aux filières clandestines de déchets, Angela Bolis, Le Monde, 01/10/16.

3. Transportation & Production of news pieces or new device, Climact Study, 2019.